Velasca
Velasca Velasca Velasca Velasca

Wolfgang Natlacen

Le président

Wolfgang Natlacen est un artiste plasticien franco-italien d'origine slave. Il vit actuellement entre Paris et Milan. Son travail va de la photographie à l'art conceptuel et de l'art Web à la sculpture : il aborde les rites, les tabous et les conventions sociales de la société occidentale d'une manière ironique et critique.

Loris Mandelli

Le vice-président

Né en 1983, il fait ses premiers pas dans le monde du football sur le ciment gris de la banlieue milanaise. Son expertise perfectionnée au fil de 15 années de Fantasy League l’a poussé à tenter une nouvelle carrière mais cette fois en tant que dirigeant, une décision motivée aussi par les méthodes et les compétences qu’il a acquises dans son travail. Une passion récente pour la photographie et l'écriture l’enracine tant dans le projet tant sportif qu’artistique de l'A.S. Velasca, club dont il est vice-président et membre fondateur.

Marco De Girolamo

le directeur sportif

Né en 1973 à Milan où il a aussi grandi, Marco de Girolamo a été initié au monde du sport par son frère aîné, avec qui il a passé des journées entières collé à un tube cathodique ne diffusant que du sport et notamment du football. Après une carrière de joueurs de football à 11, puis à 7 et enfin à 5 (cette dernière sur près d'une décennie), Marco a été pendant quatre ans l'entraîneur de l’équipe de jeune de la glorieuse Società La Spezia. Depuis l'automne 2014, Marco s’est engagé dans l'A.S. Valesca pour une expérience nouvelle et intrigante.

Clément Tournus

Le trésorier

Tombé amoureux de Milan il y a seulement quelques années, rien ne prédisposait le juriste parisien né en 1983 à devenir le trésorier de l’A.S Velasca sauf l’amour du football, de l’art et surtout d’un projet collectif avec un groupe d’ami. Clément Tournus, depuis peu installé à Istanbul, porte de l’Asie, a la double charge de veiller au budget du club mais aussi de développer le réseau de fan vers ces nouvelles contrées. Son prochain objectif, apprendre l’italien pour favoriser les échanges au-delà de l’aspect comptable de sa fonction redoutée par certains.

Karim Khideur

Le conseiller

Elevé au pain et au football, adorateur de l’Italie depuis sa naissance (il n'est pas né le 2 Juin pour rien), Karim Khideur apprend l'italien en lisant la Gazzetta dello Sport. Citoyen du monde - comme il aime à se définir lui-même - avec des origines kabyles, Karim vit à Paris tout en ayant la tête à Milan.


//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

photographies de Susanna Pozzoli [ >> artistes ]

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////